histoirespourrire

Un site utilisant unblog.fr

  • Accueil
  • > chats
  • > Les aventures de Chaton/CHATON SAUVE UN ETRANGER
23
fév 2014
Les aventures de Chaton/CHATON SAUVE UN ETRANGER
Posté dans chats, Non classé par soinsnaturelpouranimaux à 9:48 | Pas de réponses »

La neige tenait, tous les animaux vivaient au ralenti à la ferme. Les bruits étaient assourdis. Les chats restaient enfermés, mais chaque jour Chaton sortait faire un petit tour.

Il faisait le tour de la ferme et vit de drôles de traces rouges, comme des gouttes dans la neige immaculée.

- On dirait du sang.

Chaton anxieux suivit les traces, il découvrit dans une niche à proximité de la ferme un chat blessé. Sa queue saignait, elle était coupée. Le chat était faible, tremblait et surtout inquiet. Il souffrait.

- Ne crains rien, je peux t’aider.

- Comment ?

- Tu peux venir avec moi si tu en as la force. La grange, s’est pas très loin. Nous t’aiderons et tu trouveras de quoi manger et boire.

- Je ne sais pas si j’aurais la force…

- Viens ! Je t’aiderai.

 

Le chat se leva doucement, la face crispée par la douleur, il était très faible. Il le suivit pourtant tout doucement. Chaton se retournait pour l’attendre. Enfin, après plusieurs mètres laborieux pour le blessé, ils arrivèrent à la porte du hangar. Chaton appela Lili et Inca.

 

- j’ai un blessé avec moi il a besoin d’aide !

- Qu’a-t-il ?

- La queue coupée, il est faible et saigne abondamment.

 

Lili arriva aussitôt pour prendre en charge le malade avec Chaton. Il fut installé dans un coin chaud de la grange. Lili lécha tout doucement ce qui restait de sa queue. Rassuré, le chat s’endormit, lorsqu’il se réveilla on avait disposé près de lui quelques morceaux de pâté qu’il mangea. Chose qu’il n’avait pas fait depuis plusieurs jours. Le lendemain, il raconta son aventure.

 

- Je me suis fait prendre la queue dans une sorte de collet. Plus je tirais, plus cela serrait. J’ai attendu 2 jours sans voir personne, puis j’ai décidé de ronger ma queue pour me libérer. C’était long, douloureux, mais ma seule chance.
- Chaton déglutit, il se demandait s’il aurait eu le même courage mais il en doutait, Il ne possédait pas cette force en lui.

 

- Vous savez, lorsque c’est notre dernier espoir on fait ce qu’il faut. J’ai ensuite erré. Je n’avais plus de force, pas mangé depuis 5 jours. Puis, j’ai enfin vue la niche, j’y suis entré et Chaton est venu. Merci à tous. Je serais mort autrement. Dès que j’irai mieux je partirai.

- Tu peux attendre qu’il fasse meilleur.

- Où rester ici !

- Je partirai dans quelques jours, dès que la neige sera fondue. Ma queue sera cicatrisée.

 

Chaton resta prés de son nouvel ami chaque jour pour le protéger de certains chats bagarreurs.

 

Il était blanc et noir et s’appelait Félix. C’était un chat libre. Pas de maison, pas de famille. Mais heureux que le destin ait mis Chaton sur sa route pour le sauver.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Quenouillerurale |
ELLE RACONTE |
Story Of Her LIfe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Compared - Easy Secrets In ...
| Aupaysdumoutoncalme
| dinard2014