histoirespourrire

Un site utilisant unblog.fr

4
mar 2014
FELIX LE CHAT QUI PARLE 1
Posté dans chats par soinsnaturelpouranimaux à 10:26 | Pas de réponses »

Félix est un chat de six mois, il est né dans une famille. Sa mère devait être stérilisée, mais elle s’était sauvée pendant une nuit et des bébés étaient nés de son escapade. La famille avait réussi à donner les frères et sœurs de Félix, mais lui était resté. C’était pourtant un magnifique chat noir et blanc.

La famille fit stériliser la mère, mais elle n’avait pas les moyens de garder Félix de le castrer et de le pucer. On décida donc de l’emmener au refuge, il aurait une chance de trouver une famille. On savait aussi que le refuge évitait le plus possible les euthanasies. Félix avait dont toutes ses chances.

Dès son arrivée, il fut installé dans une cage, tout autour il y avait d’autres cages et d’autres chats. On lui mit des croquettes, de l’eau, une litière, et une couverture pour dormir. Une dame s’occupait d’eux. Félix voulait parler à cette personne, elle était gentille, malheureusement elle ne comprenait pas. Il essayait de parler dès qu’une personne s’approchait de sa cage. Très vite, il comprit que chaque jour la dame venait s’occuper d’eux. Un jour, on ne lui donna pas à manger, le lendemain il fut installé dans une cage de transport, puis dans une camionnette. Enfin, il arriva dans un lieu qu’il n’aima pas, il avait peur et sentait une odeur pas agréable à ses narines. On le sortit de la cage de transport, on l’attacha et on lui fit une piqure et il ne vit plus rien. Lorsqu’il se réveilla, il était vaseux et avait mal. On venait de le castrer et de lui installer une puce électronique dans la jugulaire. En fin de journée, on le ramena au refuge. De bonne constitution, il se rétablit très vite.

Puis un jour, on le transporta dans un box où il y avait déjà plein de chats. Il y avait une courette et endroit chaud avec des paniers pour dormir. Chaque jour, un garçon venait s’occuper d’eux. Félix sympathisa très vite avec ses compagnons d’infortune. On lui expliqua que certains avez la chance de partir dans une famille, d’autres âgés où là depuis longtemps avaient la malchance de mourir dans ce lieu.

Tous les deux jours, un monsieur âgé venait. Il passait dans chaque box, tous avaient le droit à des câlins. On aimait bien les jours où il venait et on l’appelait Monsieur Câlinou. Félix essayait de lui parler, mais lui non plus ne comprenait pas.

Félix voyait passer de nombreuses personnes, elles s’arrêtaient et parfois un chat partait avec elles. Lui, on ne semblait pas le remarquer.

Un jour enfin, un monsieur d’une quarantaine d’années arriva devant son box ; leurs yeux se croisèrent, ils plongèrent dans le regard l’un de l’autre. Félix savait, il l’avait reconnu au fond de son petit cœur. C’était lui, ils s’attendaient tous les deux, étaient faits l’un pour l’autre. Félix fit passer plein d’amour, de tendresse dans les yeux du visiteur.

Le monsieur interpella le soigneur qui s’occupait d’eux.

- Je désire adopter le chat noir et blanc.

- Lequel Monsieur ?

- Celui-là !

Félix s’approcha de la grille en miaulant.

- C’est Félix…

- C’est lui que je désire adopter.

- Bien Monsieur, il est castré, vacciné et identifié. Avez-vous une cage de transport ?

- Oui, dans la voiture, je vais la chercher.

- Vous ne désirez pas venir le voir de plus près, le prendre dans vos bras ?

- Non merci, je sais que c’est lui et que nous allons bien nous entendre.

L’homme alla chercher sa cage et se rendit au bureau pour les papiers. Pendant ce temps, on lui amenait Félix dans la cage.

- Avez-vous d’autres animaux Monsieur ?

- Une femelle Isis, ils devraient bien s’entendre. J’ai un grand appartement.

Les formalités terminées la baricanelle fut installée sur le siège passager et le voyage commença vers la nouvelle maison de Félix.


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Quenouillerurale |
ELLE RACONTE |
Story Of Her LIfe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Compared - Easy Secrets In ...
| Aupaysdumoutoncalme
| dinard2014