histoirespourrire

Un site utilisant unblog.fr

18
mar 2014
Faisons connaissance avec les poules!
Posté dans animaux par soinsnaturelpouranimaux à 9:16 | Pas de réponses »

J’ai souvent entendu dire que les poules, comme les canards sont bêtes, ils ne comprennent rien. Je suppose que c’est vrai lorsqu’ils sont en batterie, dans un poulailler, ou on entre pour leur donner à manger et à boire et prendre leurs œufs ou les tuer. Dans ce cas, il vaut mieux de toute façon ne pas s’attacher. Personnellement, des poules je ne pensais pas en avoir. Nous en avions lorsque j’étais petite, et j’ai surtout de mauvais souvenir avec les coqs alors…

Mais voilà, un jour mon compagnon me dit nous pourrions avoir deux poules, elles vivraient en liberté dans le jardinet, nous aurions des œufs frais. Tout d’abord, je ne réponds pas car je sais bien que c’est moi qui vais devoir m’en occuper. Mais bon, un jour je contacte une amie dont la sœur élève des pondeuses et j’adopte deux grosses poules rousses.

Le soir, lorsque mon compagnon rentre, je lui présente Tara et Josie, et oui je leur ai donné un nom. Josie est d’un beau roux uni, quant à Tara elle a le cou presque brun. Je me rends compte très vite qu’elles ont chacune leur caractère. Josie est vive, n’hésite pas à pourchasser les oiseaux qui viennent pour manger ses graines c’est la dominante. D’ailleurs, elle se perche toujours un échelon au-dessus de sa sœur. Tara est plus calme, plus douce, c’est une bonne mémère tranquille, malheureusement.

Lorsqu’elles se trouvent au fond du jardin, je siffle comme on le fait pour un chien, et les deux arrivent en courant et en sautant, Tara bonne dernière.

Tara nous a malheureusement quittée l’année dernière.

Un jour une dame du refuge me dit : j’ai une nègre soie blanche, tu ne la veux pas ? Elle tombe souvent car elle a eu une aile cassée. Il faut toujours chercher après elle et la relever. Je ne veux pas qu’il la tue.

Bon ! Une de plus, peu importe, c’est une sorte de sauvetage. Je vais la chercher, elle est magnifique. Je ne m’intéressais pas aux poules avant, et je n’imaginais pas qu’il pouvait-y en avoir d’aussi belles. Voici donc une nouvelle pensionnaire « Jacquotte ».

Naturellement, je me rends vite compte qu’elle tombe souvent sur le dos et ne peut pas se relever. Je vais donc plusieurs fois dans la journée voir où elle se trouve et surtout le soir si elle est rentrée. Elle ne pond pas non plus, mais pas grave. Puis, je prends l’habitude lorsque je la cherche de l’appeler par son nom, et très vite je découvre qu’elle est très intelligente. Et oui, si elle est tranquillement dans un coin, elle ne dit rien. Mais, lorsqu’elle est tombée et que je la crie, elle répond, il ne me reste plus qu’à m’orienter et je la trouve en effet à chaque fois sur le dos.

Une fin de journée de cet hiver, je vais voir si elle est couchée, mais elle n’est pas là, je la crie et j’écoute, au début je n’entends rien, puis enfin un petit appel. Je la trouve sur le dos trempée pleine de boue. Elle devait être tombée depuis un moment. Je ne puis me contenter de la mettre dans la paille pour la nuit. Je la rassure en lui parlant, en caressant son cou. Je rentre à la maison avec elle, je ne sais que faire, puis je suis mon instinct, je la lave à l’eau tiède et je la sèche au séchoir. Elle n’en mène pas large, mais elle se laisse faire, elle passe la nuit dans une cage à la maison et le matin elle repart dehors comme si rien n’était. Depuis ce jour, lorsque je suis sur la terrasse, elle vient à côté de moi me regarde, puis elle repart. Nous sommes devenues amies.

L’année dernière, sont entrées dans notre vie trois autres filles, Boule de suie, de la même race que Jacquotte mais noire, Grisette une grise avec un casque, Caramel rousse avec un peu de noir à la queue et un casque comme Grisette. Cette dernière était sauvage à son arrivée, aujourd’hui elle vient lorsque je fais quelque chose dans le jardin et se permet de rentrer dans la maison si la porte est ouverte en laissant toujours de préférence un petit cadeau lors de sa visite. Boule de suie s’approche aussi mais garde une certaine distance. Quant à Caramel, c’est la fofolle, elle se trouve à un endroit brusquement se met à courir on ne sait où pour s’arrêter soudain comme ça.

Elles ont toutes un caractère différent. Josie la plus grosse, c’est la chef. Elle fait marcher les autres, veut toujours manger où sont ses copines et les chasse. Ensuite, c’est Jacquotte qui est au-dessus des trois autres, elle n’hésite pas à donner des coups de becs surtout si elle est dans un coin du jardin à gratter. Puis, vient Grisette qui domine Boule de suie et Caramel.

Ensuite, il y a ma copine Gertrude la canne qui entre dans la maison dire bonjour tous les jours aux chiens, qui me suit partout et me fait des papouilles avec son bec, elle ne dédaigne pas un câlin à bras mais chut… Elle, vous connaissez déjà son histoire. Ah oui, j’oubliais son copain Donald qui se laisse caresse uniquement sur le dos.

Bon, je sais certains vont penser que je suis bête, c’est leur droit moi je suis une maman animaux. Et alors, il en faut non ?

Depuis notre petite Jacquotte nous a quitté

MarieEtoile

correction Marylène


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Quenouillerurale |
ELLE RACONTE |
Story Of Her LIfe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Compared - Easy Secrets In ...
| Aupaysdumoutoncalme
| dinard2014