histoirespourrire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour la catégorie 'chats'


Les aventures de Chaton:Chaton et le poussin

27 janvier, 2014
chats | Pas de réponses »

 

Les jours s’écoulaient tout doucement. Chaton était toujours attiré par les poules et leurs poussins.

Ce matin là, toutes les poules étaient dehors avec leurs poussins. Ceux –ci grandissaient. Chaton observait de loin tout à coup une poule rousse arriva devant le coq en criant et en faisant aller ses ailes.

-          Au secours, au secours un de mes petits est tombé dans le bac des canards il va se noyer aide moi.

-          Je ne peux rien faire je ne sais pas nager, laisse le..

-          Mon petit fit la poule en pleurant

Chaton n’écoutant que son bon cœur entra dans le poulailler et alla en courant vers le bac des canards. Un poussin se noyait en effet. Il ne pouvait perdre un instant le petit allait se noyer. Il se jeta dans le bac, et il attrapa le poussin délicatement qu’il transporta sur le sol. Le bac était entouré de toutes les poules qui ne savaient que faire pour aider le poussin. La maman alla à son petit il était vivant. Chaton ne demanda pas son reste voyant le coq arriver il s’enfuit.

 

Trempé il se dirigea vers la grange pour se sécher dans la paille. Il avait froid mais était content de son sauvetage. Tout doucement une jeune chatte arriva vers lui elle se mit à l’aider à se sécher. Mais un matou pas très commode arriva brusquement.

-          Tu fais quoi avec lui ?

-          Tu vois bien je l’aide à se sécher

-          Laisse le il n’avait qu’a pas à sauter dans le bac des canards.

-          C’est certain que toi tu ne l’aurais pas fait.

Sur ce Inca arriva

-          Laisse les tranquille Arpège.

Le matou grogna mais les laissa

-          Alors Chaton tu joue le super chat

-          Je ne pouvais pas laisser la maman voir son poussin mourir noyé

Inca haussa les épaules et les laissa tranquille

-je m’appelle Douce. Tu es mon héro

- Non je ne suis pas un héro j’avais peur.

Marie étoile

Correction Marylène

Une nouvelle aventure de Chaton la semaine prochaine

Nouvelle vie pour chaton 1

24 janvier, 2014
chats | Pas de réponses »

La maman venait de mettre au monde 4 merveilleux petits chatons. La famille humaine vint les admirer.

-          Quelle horreur ! Il y en a un tout noir.

-           Et alors, il est très beau.

-           Mais un chat noir porte malheur.

-          Mais non ce sont des superstitions !

-          Je ne veux pas de chat noir ici !

-          On ne va pas le tuer quand même papa dis ?

-          Non, on le donnera dès qu’il sera sevré.

Mais le temps passe, et chaton est toujours là personne ne veut de lui. C’est pourtant un magnifique petit chat. Mais malheureusement, les humains qui marchent sur la lune croient encore que certains animaux portent malheur.

-          Bon, lorsqu’il sera un peu plus âgé on ira l’abandonner dans la campagne, à la fin du mois.

Maman chat comprend l’urgence de la situation et décide d’éduquer rapidement chaton pour qu’il sache se débrouiller. Elle ne sait que trop les dangers qu’il court seul dans la nature.

Le jour du départ arrive. On met Chaton dans un carton après lui avoir donné à manger.

-          On le mettra vers une ferme.

-       J’ai demandé à une amie son oncle en a une. On peut le mettre à proximité. Il n’y aura pas de problème.

Une heure plus tard, chaton est déposé dans la campagne pas très loin d’une grande ferme. Lorsqu’il vit la voiture s’éloigner, il essaya bien de courir pour la rattraper, mais elle allait trop vite. Chaton miaula tout perdu, qu’allait-il devenir ? Que lui avait dit maman ?

« Trouver un endroit pour me cacher. Ne pas m’approcher des humains. Chasser pour me nourrir. » Chaton regarda autour de lui. « Tiens là-bas il y a un gros bâtiment » Il se dirigea vers la grange, en fit le tour prudemment comme maman lui avait montré. Un morceau de tôle était soulevé, il y passa la tête. « Personne en vue … hum ça sent bon. Maman m’a dit de me mettre en hauteur, pour voir sans être vu » Chaton escalada donc les bottes de paille. Arrivé tout en haut, il était épuisé. Il chercha un petit coin tranquille pour se reposer. Il ne se réveilla que le lendemain matin et en sursaut. « C’est quoi ce bruit ? » Il regarda par un trou. Cocorico, cocorico

-          C’est quoi ça ?

-          Notre réveil matin.

Chaton se retourna brusquement apeuré. Un gros minet roux tigré et une petite chatte blanche et noire se tenaient derrière lui.

-          Oups, je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un ici.

-          On t’a vu arriver hier. C’est quoi ton nom ?

-          Chaton. Et vous ?

-          Moi c’est Inca, et elle ma copine Lili.

-          Vous êtes là depuis longtemps ?

-          Si tu parles de la ferme oui. Pourquoi tu es là toi ?

-          Ma couleur.

-          Elle a quoi ta couleur ?

-          Je suis noir. Il parait que je porte malheur.

-          Qu’ils sont bêtes ces humains. Ici, tu n’as rien à craindre. Les humains ne sont pas idiots.

Inca lui expliqua qu’ici il y avait des clans, le sien et un autre ainsi que des solitaires. Que les clans se toléraient, et qu’il y avait des règles pour les deux clans. Si on ne les respectait pas on était chassé. Il lui fit ensuite faire le tour de la ferme en lui indiquant les lieux interdits.

-          Tu ne dois jamais entrer dans la maison. Là-bas, tu vois le parc c’est aussi interdit, trop dangereux pour nous.

-          Ah bon !

-          Oui c’est réservé aux chiens. On ne fait pas bon ménage alors ne t’approche pas. Viens, je vais te présenter au groupe.

Ceux de son clan étaient réunis en un seul lieu. Certains dormaient et ouvraient un œil pour le refermer aussi vite. D’autres faisaient leur toilette, ils arrêtèrent quelques instants et reprirent leur travail.

-          Tu es sous ma protection, et celle de notre groupe.

-      Tu as mangé ? demanda Lili.

-       Non pas encore.

-          Tu sais chasser au moins ?

-          Maman m’a fait voir mais…

-          Bon viens on va te montrer avec Lili.

Au bout d’une demie heure chaton avait enfin sa première souris. Inca lui expliqua qu’on commençait toujours par la tête. Chaton suivit le conseil, en faisant la grimace.

-          Tu n’aimes pas ?

-          C’est que j’ai toujours mangé des croquettes et de la pâtée.

-          Tu verras, on s’habitue. Les humains nous mettent de l’eau dans un coin, mais l’hiver on a du lait tiède et des croquettes, ou des restes.

-          Tu veux rester avec nous ici, ou aller dans ton coin en haut de la paille ?

-          Je préfère la paille tout en haut .

-          Comme tu veux. Tu n’as vu personne la haut ?

-          Non pourquoi ?

-          Pour rien, pour rien.

Le soir Chaton retrouva son coin tout en haut de la paille. Le lendemain, il n’entendit pas le chant du coq, il dormait profondément mais fut réveillé par un frôlement. Il ouvrit les yeux et fit un bon en arrière manquant de tomber. Un gros oiseau venait  de le frôler de ses ailes et de s’installer à proximité de lui. Il le regardait avec de gros yeux.

-          Alors on vient dans mon antre.

-          Je ne savais pas que c’était chez vous. Je ne vous ai jamais vu. Vous êtes qui ?

-          Je suis chouette. Je dors la journée, et chasse la nuit. Pourquoi tu es là toi ?

-          A cause de ma couleur, elle porte malheur, je vais chercher un autre lieu.

-          Non, tu peux rester. Mais tu devras partir dès que le coq chantera.

-          Cela ne vous dérange pas ?

-          Oui, je suis d’accord.

Lorsqu’il retrouva Inca celui-ci le trouva étrange.

- Ça ne va pas petit ?

Si, si c’est que j’ai rencontré Chouette ce matin.

-          Ah Ah Ah. On se disait aussi…

- Alors tu vas venir dormir avec nous maintenant ?

- Non.

- Ah bon ! Tu n’as pas peur ?

- Non, elle m’a dit que je pouvais rester.

A partir de ce jour, on chuchota sur son passage. Il était respecté et ne serait jamais ennuyé personne n’avait jamais osé aller dormir chez la Chouette. Mais cela, Chaton ne le savais pas.

LES LUTINS DEMENAGEURS

13 janvier, 2014
chats | Pas de réponses »

Nous vivons dans une maison bien étrange. Dans deux pièce il se passe des choses bien étranges. Nous avons pensé, à des petits lutins qui venaient de s’installer chez nous. Vous savez certainement ce qu’ils peuvent faire comme bêtises lorsque cela arrive.

Une chaise traverse la pièce et se retrouve juste devant la porte  Des cartons se promènent dans tous les coins, où sont les uns sur les autres. Un panier de linge devant la machine se retrouve à l’opposé.

Puis un jour, boum…badaboum…je tombe de mon petit nuage rose de rêveuse. C’est le soir de Noel, et je viens de comprendre.

J’entre dans la pièce, les mains sur les hanches. Les 3 chats sont assis l’un à côté de l’autre et me regardent de leurs petits yeux ronds.

- Allors vous m’expliquez ce foutoir que vous mettez toutes les nuits

Ils se regardent semblant ne pas comprendre. Lequel va parler? je m’installe sur le sol et j’attends. Au bout de quelques instants, Hercule se met debout et me saute sur les épaules. il me lèche une oreille pour être bien certain que je vais comprendre et me susure à celle-ci..

- Te fâche pas les cartons c’est moi.

- Pourquoi?

- Tu n’as jamais fais de cabane pour te cacher et jouer?

- Si…mais

- Alors tu dois comprendre. J’aime me cacher, faire des petits trous pour passer ma pate et qu’une de mes soeur l’attrape

- Bon je peux comprendre, et le reste?

- Là, ce n’est pas moi. me dit-il en regardant ses soeurs

- Alors on se décide les filles?

Harmonie se lève et vient se lover dans mes bras.

-Ne sois pas en colère, la chaise c’est moi.

- Pourquoi?

- Comme ça dès que tu entres, tu peux t’asseoir et me faire de gros câlins et moi plein de ronrons.

- Et le panier?

Hermione s’approche, elle pose ses deux pates de devant sur mes genoux.

- Le panier c’est moi

- Mais pourquoi?

-Lorsqu’il est devant la machine il me gêne, je ne peux pas l’ouvrir pour aller dormir tranquillement dedans.

- Qu’elle idée!

-Lorsque tu mets du linge dedans je sens ton odeur et je suis rassurée.

-Je croyais que tu aimais êtrer en hauteur?

- Oui  pour épier les autres, mais lorsqu’il y a ton linge je préfère la machine. t’es pas fâchée?

- Non pas vraiment, je te comprends.

Et oui, je venais de découvrir mes lutins chats déménageurs. vous direz encore que les chats ne sont pas intelligents et qu’ils ne pensent pas.

conseil: si vous avez des chats, ne soyez pas étonnés si les choses changent toutes seules de place. mais surtout faites bien attention, soyez à leur écoute, et peut être vous parleront-ils.. c’est souvent la nuit de Noel.. mais après ils continuent. il faut seulement les entendre une fois.

Marie

corrigé par Marylène

 

12

Quenouillerurale |
ELLE RACONTE |
Story Of Her LIfe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Compared - Easy Secrets In ...
| Aupaysdumoutoncalme
| dinard2014