histoirespourrire

Un site utilisant unblog.fr

Archive pour la catégorie 'Non classé'


LES PERSONNES QUI NOUS ENTOURENT MÉFIANCE AVEC CERTAINS CERTAINES

15 avril, 2014
Non classé | Pas de réponses »

 

Avez-vous pensé un jour à toutes les personnes que nous connaissons en dehors de notre famille ?

Il y en a tellement, que j’ai voulu les classer en catégorie, c’est un véritable imbroglio et parfois on ne sait pas.

Tout d’abord, il y a les collègues de travail, on passe du temps avec eux on parle travail, on boit un café mais sans plus.

Les connaissances, personnes que nous rencontrons souvent, comme en faisant nos courses par exemple, avec lesquelles, nous parlons de la pluie et du beau temps. Mais, nous ne parlerions pas de notre vie privée avec elles. De simples connaissances, avec qui nous avons sympathisé. Nous sommes heureux de les rencontrer, mais rien de plus. Ce ne sont pas des amis (ies).

Puis, il y a les faux amis, profiteurs. Ceux-là, ils vous téléphonent ou viennent vous voir lorsqu’ils ont besoin, lorsqu’ils ne vont pas bien. Ils vous demandent des services que vous rendez en général même si cela ne vous enchante pas, mais bon. Le problème, c’est lorsque vous avez besoin d’eux ou d’elles, c’est simple voici leurs réponses : débordée, absente, ou alors oui, mais malheureusement elles ne le font pas, elles ont oublié, ou justement pas pu le jour ou cela devait se faire. Bon, ceux-là moi à présent, je les ignore et je ne serais plus là pour leur rendre service non plus. Il arrive un moment où on en a marre de se faire prendre pour une imbécile uniquement là pour être utile aux autres sans retour.

Puis, il y a les véritables amis(ies), très rares ils se comptent sur les doigts d’une main. Eux, vous pouvez tout leur dire, tout leur demander, ils ont l’honnêteté de vous dire non lorsqu’ils ne veulent pas ou ne peuvent pas mais, ne tournent pas autour du pot et ne vous disent pas oui sans le faire. Vous faites la même chose avec eux. Vous savez aussi qu’ils n’iront pas raconter ce que vous venez de leur dire et ne l’utiliseront pas contre vous un jour.

Vous savez, il est bien parfois de regarder cela de cette façon, mais on est aussi surpris de ce que nous découvrons, de ce que nous n’avions pas remarqué jusqu’à ce jour. Ceux et celles qui profitent de vous c’est simple ignorez les, s’ils ne veulent pas comprendre faites leur ce qu’ils vous font, rendez leur la monnaie de leur pièce quoi. Ils finiront par se lasser…

Les aventures de Chaton/CHATON SAUVE UN ETRANGER

23 février, 2014
chats, Non classé | Pas de réponses »

La neige tenait, tous les animaux vivaient au ralenti à la ferme. Les bruits étaient assourdis. Les chats restaient enfermés, mais chaque jour Chaton sortait faire un petit tour.

Il faisait le tour de la ferme et vit de drôles de traces rouges, comme des gouttes dans la neige immaculée.

- On dirait du sang.

Chaton anxieux suivit les traces, il découvrit dans une niche à proximité de la ferme un chat blessé. Sa queue saignait, elle était coupée. Le chat était faible, tremblait et surtout inquiet. Il souffrait.

- Ne crains rien, je peux t’aider.

- Comment ?

- Tu peux venir avec moi si tu en as la force. La grange, s’est pas très loin. Nous t’aiderons et tu trouveras de quoi manger et boire.

- Je ne sais pas si j’aurais la force…

- Viens ! Je t’aiderai.

 

Le chat se leva doucement, la face crispée par la douleur, il était très faible. Il le suivit pourtant tout doucement. Chaton se retournait pour l’attendre. Enfin, après plusieurs mètres laborieux pour le blessé, ils arrivèrent à la porte du hangar. Chaton appela Lili et Inca.

 

- j’ai un blessé avec moi il a besoin d’aide !

- Qu’a-t-il ?

- La queue coupée, il est faible et saigne abondamment.

 

Lili arriva aussitôt pour prendre en charge le malade avec Chaton. Il fut installé dans un coin chaud de la grange. Lili lécha tout doucement ce qui restait de sa queue. Rassuré, le chat s’endormit, lorsqu’il se réveilla on avait disposé près de lui quelques morceaux de pâté qu’il mangea. Chose qu’il n’avait pas fait depuis plusieurs jours. Le lendemain, il raconta son aventure.

 

- Je me suis fait prendre la queue dans une sorte de collet. Plus je tirais, plus cela serrait. J’ai attendu 2 jours sans voir personne, puis j’ai décidé de ronger ma queue pour me libérer. C’était long, douloureux, mais ma seule chance.
- Chaton déglutit, il se demandait s’il aurait eu le même courage mais il en doutait, Il ne possédait pas cette force en lui.

 

- Vous savez, lorsque c’est notre dernier espoir on fait ce qu’il faut. J’ai ensuite erré. Je n’avais plus de force, pas mangé depuis 5 jours. Puis, j’ai enfin vue la niche, j’y suis entré et Chaton est venu. Merci à tous. Je serais mort autrement. Dès que j’irai mieux je partirai.

- Tu peux attendre qu’il fasse meilleur.

- Où rester ici !

- Je partirai dans quelques jours, dès que la neige sera fondue. Ma queue sera cicatrisée.

 

Chaton resta prés de son nouvel ami chaque jour pour le protéger de certains chats bagarreurs.

 

Il était blanc et noir et s’appelait Félix. C’était un chat libre. Pas de maison, pas de famille. Mais heureux que le destin ait mis Chaton sur sa route pour le sauver.

Bonjour tout le monde !

11 janvier, 2014
Non classé | 2 réponses »

Bienvenue dans unblog.fr. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !

Quenouillerurale |
ELLE RACONTE |
Story Of Her LIfe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Compared - Easy Secrets In ...
| Aupaysdumoutoncalme
| dinard2014